Actualité


LUTTE CONTRE LA TORTURE ET LE TRAITEMENT DEGRADANT/DES DEPUTES EN FORMATION A LA CNDHCI

Mardi 18 Juillet 2017

Dans la quête de solution pour remédier à la torture physique ou morale, aux traitements inhumains, cruels, dégradants et humiliants, la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI), l’Organisation Mondiale contre la Torture (OMCT), en collaboration avec le Mouvement Ivoirien des Droits Humains (Midh), organisent un séminaire d’approfondissement des connaissances des députés ivoiriens les 18, 19, 20 juillet 2017. La cérémonie d’ouverture de ce séminaire a eu lieu le mardi 18 juillet 2017, à la CNDHCI sis à Cocody, les II Plateaux Vallons. L’objectif de ce séminaire est d’amener les parlementaires à prendre en compte la problématique de la torture dans la révision du code pénal et du code de procédure pénale. A propos, la présidente de la CNDHCI, Madame Namizata Sangaré a indiqué qu’il vise à permettre aux députés qui votent les lois d’être outillés, sensibilisés et formés sur la prise en compte de la problématique de la torture dans la révision du code pénal et de procédure pénale. Au nom du président de l’Assemblée nationale, l’honorable Dahi Dodo, a salué l’initiative de la CNDHCI, qui vise, selon lui, à attirer l’attention des députés sur les zones d’ombres qui subsistent dans le traitement de cette question et dont malheureusement l’éclairage du code pénal ivoirien reste insuffisant pour ne pas dire inexistant. Pour lui, il faut faire plus et les législateurs sont appelés en première ligne de l’action. « C’est pourquoi, des initiatives visant à outiller aujourd’hui les parlementaires ivoiriens à prendre en charge la problématique de la torture dans la révision du code pénal et du Code de procédure pénale restent à nos yeux des gestes ambitieux et louables », a-t-il précisé. Notons que les travaux de cette première journée ont porté deux modules respectivement sur le protocole facultatif au pacte international relatif aux droits civils et politiques, et les lignes directrices de Luanda. Ont pris part à cette cérémonie, de nombreux députés dont l’ex-premier ministre l’honorable Pascal Affi Nguessan.

Retour

CNDHCI © 2011-2017 Tous droits réservés