Actualité


COOPERATION : LUTTE CONTRE L’APATRIDIE, PROTECTION DES REFUGIES … /LA CNDHCI ET L’UNCHR COTE D’IVOIRE SIGNENT UN PARTENARIAT

Jeudi 10 Août 2017
Se doter d’un cadre formel de collaboration dans la protection des réfugiés, des apatrides, des rapatriés, et personnes déplacées internes. C’est à cela que se sont engagés la Commission nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) à compter de ce jeudi 10 août 2017, pour une période de deux ans renouvelable. La cérémonie de signature du mémorandum d’entente entre les deux structures a eu lieu au siège de la CNDHCI, sis à Cocody les II Plateaux Vallons. Justifiant la portée de ce partenariat, Mme Dieng Aïssatou N’Diaye, représentante adjointe Résident du HCR, a indiqué que son institution compte sur le leadership de la CNDHCI dans le monitoring de la situation des droits de l’homme en Côte d’Ivoire pour mener un certain nombre d’activités. « Nous comptons beaucoup sur la CNDHCI pour nous aider à réussir le pari de la réintégration socio-économique des déplacés internes, les apatride.s», a-t-elle commenté. Elle a fait le point de la situation des Réfugiés en Côte d’Ivoire, estimés à 1400. Mais aussi des Ivoiriens sortis du pays du fait de la crise 2011. Pour sa part, la présidente de la CNDHCI, Namizata sangaré, s’est félicitée de ce partenariat. « La signature de ce mémorandum d’entente participe d’une stratégie commune entre la CNDHCI et le HCR dont l’un des objets principaux est de créer un environnement protecteur, propice à l’assistance, la réduction des violations des droits de l’homme, la promotion de la cohésion sociale et la gestion pacifique des conflits, la mise en place de mécanisme d’alerte précoce. Notons que ce partenariat prévoit la prise en compte des sans-papiers qui sont exposés au risque d’apatridie, mais aussi des formations et des renforcements de capacité en faveur de la CNDHCI.

Retour

CNDHCI © 2011-2017 Tous droits réservés